Congo 24 h

Congo 24 h Lieu Pour Discuter Sur Les Affaires Du Congo RDC

IDAK-IDAKI à Kolwezi : Engagements pour les acteurs du secteur minier au coeur de la plénière

IDAK-IDAKI à Kolwezi

IDAK-IDAKI à Kolwezi : Engagements

pour les acteurs du secteur minier au coeur de la plénière

« _Je veillerai personnellement et sans transition,

à la mise sur pied et à l’ installation d’une commission

multipartite de suivi des résolutions de cette plénière »._

S’est engagé Madame Fifi Masuka Saini ,

vice  Gouverneur et gouverneur  ad-intérim de la Province de Lualaba,

lors de la clôture de la session plénière conjointe

IDAK-IDAKI à Kolwezi

IDAK-IDAKI à Kolwezi autour du thème ‘’

 *Gestion des revenus infranationaux du   secteur minier

en République Démocratique du Congo:  analyse critique des enjeux,

défis et perspectives pour le développement local*”.

En effet, pendant trois jours, du 03 au 6 Août 2021,

les délégués des secteurs Privés, publics et ceux des mouvements associatifs

spécialisés dans le domaine des ressources naturelles ont réfléchis,

échangés en faisant  un état de lieux de la gestion

des revenus infranationaux du secteur minier en RDC

et  proposés des pistes de solution à la  situation paradoxale de l’inadéquation

entre l’exploitation minière et le niveau de vie de la population congolaise.

IDAK-IDAKI , investissement durable au Katanga est une plateforme de dialogue

pour les investissements durables dans le secteur minier en RDC

qui venait de célébrer ces dix ans de compromis sans compromission

entre les acteurs intervenants dans le secteur des ressources naturelles en RDC.

*_Des engagements et des nouvelles perspectives_*
Pour Werner Claessens, conseiller Principal GIZ

« la RDC est allée loin dans sa révision du code

et règlement minier en introduisant les dispositions nécessaires

pour promouvoir le développement socioéconomique du Pays

et sa population en utilisant le puissant secteur minier industriel

comme moteur, comme catalyseur…

Et d’ajouter être fier du fait que IDAK et IDAKI,

ont été à l’avant-garde des discussions sur ce sujet

de “Gestion des revenus infranationaux’’,

en réunissant les principaux acteurs du Monde minier en RDC,

ainsi que d’autres partenaires techniques et financiers

pour que à travers les Mines, le développement durable a –t-il renchérit

IDAK-IDAKI à Kolwezi

« Avec plaisir nous avons observé la volonté

des experts présents de saisir l’opportunité et de s’engager à aider

et accompagner les ETDs dans _le but de contribuer à une gestion responsable ,

transparente et rationnelle des revenus générés par le secteur minier

et de fixer des objectifs à long terme pour établir une prospérité partagée

des populations des entités territoriales décentralisées_ »

s’est réjoui Dr. Guy MUSWIL, Président du Comité de Pilotage de l’IDAK-IDAKI .

Pour Bienvenu Abeli , IDAK-IDAKI ont cessé d’être un simple cadre

de dialogue langagier pour devenir également un espace de captation,

d’échange et de promotion d’opportunités  d’affaires

pour le développement des Provinces couvertes et de toute la République,

en projetant l’organisation d’ une

« *Table-ronde sur les investissements miniers au Kivu »*

au mois de novembre prochain à la sollicitation des Ministres des finances

et Mines des Provinces du Nord-Kivu, Maniema et Sud-Kivu

présents à cette troisième session Conjointe.

*Que de défis à relever*

Les participants ont relevés plusieurs défis liés notamment : 

« à l’absence d’un répertoire actualisé des assujettis à la redevance minière ;

à la Non maîtrise de statistique de production et d’exportation

par les ETDs en vue de s’assurer de la fiabilité de déclaration

de la redevance minière payée par les assujettis ;

à l’absence d’informations sur les montants effectivement collectés

par les ETDs ainsi que leurs allocations ; au manque d’informations

auprès des populations locales sur les mécanismes de transparence

et de rédevabilité ; à l’absence des régies financières au sein des ETDs ;

au Faible partage d’information à temps réel pour faciliter

aux ETD d’être proactives ; à la Faible connaissance de la procédure légale relative

à la collecte de la redevance ; au Défis liés au partage de la Redevance Minière 

en cas de superposition et le chevauchement,

à l’existence des protocoles d’accords signés à l’initiative des autorités provinciales

sur les pratiques de partage qui émiettent la redevance minière

et enfin la diversification des règles pratiques de collecte et de partage ».

Des défis qui nécessitent de la mise en place des comités de suivi 

et des actes règlementaires pour les relever.

À l’issue de ces assises de trois jours organisés avec l’appui technique

et financier de la coopération allemande GIZ en sigle

et du consortium Makuta ya Maendeleo,

les participants ont formulés sous forme de cahiers de charge 

plus de cinquante recommandations adressées

à toutes les parties prenantes pour la bonne gestion

et affectations des revenus infranationaux.  

Signalons que cette troisième session plénière conjointe du cadre

de dialogue pour les investissements durables  IDAK pour le Grand Katanga

et IDAKI pour le Grand-Kivu avait eu le mérite d’accueillir plus de 120 participants

dont plus 38 % des femmes et cinq ministres Provinciaux des mines

et finances afin de contribuer à  l’amélioration de la Gouvernance minière

pour le bien être  des communautés impactées

par les activités extractives en RDC.

Jeff Mbiya/ Ashton Shane ILUNGA