Congo 24 h

Congo 24 h Lieu Pour Discuter Sur Les Affaires Du Congo RDC

Le président felix Tshisekedi a lancé le projet d’éclairage public au quartier Mikondo

felix tshisekedi congo RDC

Le président felix Tshisekedi a lancé le projet d’éclairage public au quartier Mikondo

*L’électrification des quartiers des grandes villes du pays est l’un

des objectifs que s’est assigné Félix Tshisekedi et son gouvernement*

Le président felix Tshisekedi


Situé dans la périphérie Est de Kinshasa, dans la commune de la Nsele,

district de la Tshangu, le quartier Mikondo a connu une ambiance toute  particulière,

dans la soirée de ce vendredi 6 août 202.

C’etait a l’occasion  du lancement officiel du projet pilote d’éclairage public.

Visiblement heureux d’expérimenter, pour la première fois,

ce qui avait tout l’air d’une nouveauté dans leur juridiction,

les habitants de Mikondo n’ont pas caché leur joie

et leur sentiments de joie vis a vis du Président de la République,

Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, initiateur du projet

et grand artisan de cette réalisation.       

Le président felix Tshisekedi

Présent à la cérémonie, Félix Tshisekedi a tenu, par ce geste,

à booster le projet “Lumière pour tous”

un projet qui tient a matérialisé sa vision,

celle d’améliorer le quotidien des congolais

par des actions à impact social visible.

Ce projet est le résultat d’un  partenariat signé 

entre l’Agence nationale de l’électrification

et des services énergétiques en milieux ruraux et périurbains (Anser)

et la société Solektra, ce projet se veut ambitieux avec, à la clé,

une probable extension du réseau à grande échelle dans l’arrière-pays

en ciblant principalement quelques villages

dans les provinces de la Tshopo et du sud Kivu.   

La cérémonie en elle-même fut très brève dans son agencement,

ponctuée par trois interventions

dont celle du Gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila.

Dans son speech, il  a, tout premièrement remercier le Chef de l’Etat

pour cette initiative combien  louable qui vise a améliorer les conditions sociales.

Il a par la suite  exhorté la population locale à prendre soin de cet ouvrage

dont l’une des dividendes à tirer sera, sans nul doute,

le développement des activités commerciales

et, surtout, la diminution du banditisme urbain.

A la suite du Directeur général de Solektra qui a rassuré

sur l’implication de son entreprise dans le développement du programme,

le Directeur-Général d’Anser a, pour sa part, égrené les différentes articulations dudit projet.

Comme  la capitalisation du Fond Mwinda inauguré en janvier 2021

avec un apport de l’ordre de 5 millions de dollars,

le projet “Lumière pour tous” est à sa phase pilote

et cible 3000 ménages répartis sur 6 villages.

« Les résultats attendus ne seront disponibles que dès la fin du mois d’août »,

a noté le responsable d’Anser. 

Toutefois, vu que le volet éclairage public ne correspondait pas

au mécanisme de fonctionnement de « Fond Mwinda »,

un modèle économique censé prendre en charge ce segment de l’électrification,

avait été imaginé, a-t-il indiqué. 

En effet, en  45 jours, l’essentiel du travail avait été réalisé avec le concours

et l’implication des jeunes du quartier sur une vitesse d’exécution de 1Km par jour

(installation des panneaux, montage des poteaux etc).

Bénéficiant d’un entretien tous les six mois,

les lampes ont une garantie de 6 ans avec une durée de vie de près de 18 ans, apprent-ont.

Par ailleurs  le patron d’Anser a terminé par solliciter l’implication du Chef de l’Etat

dans le processus d’obtention des ressources nécessaires

qu’imposent les urgences liées à l’électrification imminente du territoire national.  

Notons que  Anser est un organe technique de l’Etat congolais

dont la mission principale est de promouvoir les opportunités d’investissement

dans le secteur énergétique en milieux rural et périurbain.

*Lancement de l’éclairage public : le satisfecit des habitants de Mikondo*

Les habitants du quartier Mikondo dans la commune de la Nsele,

avaient de bonnes raisons de s’extasier, ce vendredi 6 août,

à la suite du lancement de l’éclairage public dans cette cité urbano-rurale.

Vivant  dans l’obscurité depuis plusieurs années,

ces congolais ont eu la joie de voir un nouveau projet d’électrification.

C’est ainsi qu’ils ont salué, à juste titre,

l’initiative du Chef de l’Etat Félix Tshisekedi Tshilombo

qui reste plus que jamais déterminé à améliorer le vécu quotidien des congolais. 

Ce projet d’éclairage public réalisé par Anser

en partenariat avec la société Solektra sur un tronçon de 1km,

est à sa première phase.

Il est prévu son extension à l’échelle nationale dans les jours à venir

pour couvrir les besoins sociaux en énergie solaire afin de booster

le développement des milieux ruraux et périurbains.

Les difficultés vécues par cette population ont été traduite

dans les réactions réceuillies par la presse 

auprès de cette dernière population depuis 1953,

date de l’existence de N’djil brasserie, du fait de l’absence de l’électricité.

“Depuis que je vis ici, plus de 10 ans déjà, je n’ai jamais vu l’électricité.

Pour nos besoins domestiques,

nous sommes obligés de recourir à la batterie pour préparer ou suivre la télévision.

Nous avons été contents d’apprendre que le Président Félix Tshisekedi venait

pour le lancement de l’éclairage public”, a déclaré un habitant du quartier.

Il a cependant nuancé en déclarant que beaucoup reste encore à faire car,

la priorité pour la population de ce coin de la capitale, reste l’électricité domestique.

D’autres habitants ont fait un plaidoyer en faveur de l’amélioration de l’état des routes.

En plus de l’éclairage public, en effet, les habitants de Mikondo réclament de l’eau,

une denrée rare dans cette juridiction, mais aussi, des centres de santé et des écoles.

Un commerçant du milieu a, tout remerciant le Président Félix Tshisekedi

pour l’initiative du projet, revendiqué comme tous les autres,

la mise sur pied rapide d’un autre projet visant,

cette fois-ci, l’électrification dans les ménages.

Les uns et les autres ont salué la justesse du Garant de la nation,

l’un des premiers dirigeants à avoir pensé à cette contrée.

Ils ont également émis le vœu de voir l’exécution des travaux faire

l’objet d’un suivi récurrent afin de prévenir tout dérapage.

Lire d’autres articles du Congo et Business en Afrique


Ashton Shane ILUNGA