Congo 24 h

Congo 24 h Lieu Pour Discuter Sur Les Affaires Du Congo RDC

Safricas Katanga : Bavon Banza ,un modèle pour le leadership des jeunes

Bavon Banza safricas

Safricas Katanga : Bavon Banza ,un modèle pour le leadership des jeunes

*65% des congolais sont des jeunes,

dans un pays où la jeunesse souffre des repères,

il existe encore des hommes a même de ressusciter l’espoir en la jeunesse

pour espérer un lendemain meilleur et souffler un nouveau vent*_


Bavon Banza ,un nouveau souffle dans l’entrepreneuriat de la jeunesse

Dans une interview accordée au grand journal,

Safricas Katanga : Bavon Banza

le manager de SAFRICAS dans le grand katanga

a donner quelques conseils et des orientations aux jeunes.

“le développement d’un pays ne se fonde pas seulement sur la politique ou l’économie,

mais aussi sur sa capacité à assurer la relève par la jeunesse.

La République Démocratique du Congo (RDC)

étant un pays avec une population à majorité jeune,

se doit de bien préparer cette jeunesse afin de lui permettre de servir

dignement son pays et de la faire émerger sur tous les plans.

Les entreprises et investisseurs désireux d’écouler leurs produits en RDC

se doivent de bien connaître les motivations et attentes des jeunes congolais

pour mieux élaborer une stratégie de conquête et/ou pénétration du marché.

C’est ainsi que nous demandons à  la jeunesse congolaise de prendre conscience,

de ne pas se laisser instrumentaliser par les politiciens,

de ne pas consommer de liqueur forte,

éviter d’être délinquant car c’est la jeunesse qui est l’avenir de la RDC”.

La question est de savoir si c’est possible,

en tant que jeune de se lancer dans les affaires

et réussir sans avoir hérité de ses parents des maisons

ou d’un compte en banque bien fourni?

Le Manager répond que c’est possible il suffit juste d’assumez

ce que vous êtes et ce que vous faites (croyez en vous).

Soyez lucide (ouvrez grand vos yeux et vos oreilles).

Aimez sincèrement vos clients (considérez-les comme vos partenaires).

Trouvez votre modèle économique (utilisez votre bon sens).

Savoir s’entourer (utilisez votre réseau).Prendre soin de soi (économisez-vous).

Et pour sortir du chômage,il suggère que les entreprises  étendent leurs activités

par la diversification car la juxtaposition entre activités principales

et secondaires  pourrait réduire sensiblement le risque financier,

éviter des pertes d’argent, optimiser les chances de pérenniser

la vie au quotidien en RDC en évitant à tout prix le risque de faillite.

Ces activités lorsqu’elles seront mises en exécution,

résoudront non seulement les problèmes liés à la difficulté financière de la RDC,

mais aussi ceux liés au chômage dans notre pays en général.

Concernant le tribalisme qui ronge le Congo au 21 ème siècle,

Bavon Banza pense que  tribalisme ou l’ethnicité est un fléau

qui ronge la société congolaise à tous les niveaux,

Safricas Katanga : Bavon Banza

mais qu’il faut des lois pour régenter la vie en commun.

En réalité, il s’agit des conflits d’ordre politique, économique, social et foncier.

Faute de mécanismes de résolution de ces conflits,

faute des règles de jeux politiques, économiques,

bref, faute d’un Etat moderne et démocratique,

ces conflits s’expriment à travers les canaux dits « ethniques » ou « tribaux.»

“Nous ne sommes pas forcement obligés de supprimer les ethnies mais,

on pourrait ajouter une loi de lutte contre le tribalisme

ou l’ethnocratie en imposant une mixité professionnelle dans tous les ministères,

de sorte que l’on ne trouve pas plus de 15% appartenant à une seule ethnie

dans un ministère ou dans une administration publique”. A-t-il soutenu.


Il a enfin exhorter les jeunes a la lecture,Pour Bavon Banza,

la lecture offre de nombreux avantages et bienfaits.

La lecture permet d’apprendre de nouvelles choses et de se former,

de développer son vocabulaire et son expression orale.

La lecture peut grandement contribuer au développement personnel,

dans le sens où nos lectures auront un impact sur notre esprit.

C’est aussi un des meilleurs investissements, quel que soit votre âge.

Un livre coûte peu, mais les enseignements

que vous pouvez en tirer peuvent valoir très cher.

Alors si vous n’avez pas encore l’habitude de lire,

voici de quoi vous éclairer sur les bienfaits de la lecture.

La lecture aidera le congolais à  changer la mentalité.

En sa qualité de manager,Bavon Banza dresse

une liste d’interventions prioritaires pour la RDCONGO ,il s’agit de :

-Assurer la formation des opérateurs, notamment les producteurs,

en techniques de conservation et gestion des stocks ;

-Réformer les services agricoles et le mode de financement du monde rural ;

poursuivre le processus d’adoption, d’élaboration et d’application des normes de qualité ;

-favoriser la recherche de développement pour aider à la valorisation des produits locaux,

la mise au point et la promotion des biens et services adaptés au marché ;

-Encourager et soutenir particulièrement les projets de diversification,

de transformation, de conditionnement et de diffusion des produits locaux

et de services mieux adaptés aux besoins

et aux revenus du plus grand nombre de consommateurs ;

-Inciter les différents acteurs impliqués dans la commercialisation des produits
nationaux à s’organiser pour renforcer leurs capacités de négociation

et entreprendre des actions concertées en vue d’améliorer la compétitivité

de leurs produits sur les marchés régionaux et internationaux ;

-Assurer une implication plus effective des acteurs non étatiques s’occupant

de l’agriculture dans les négociations multilatérales pour garantir

une égalité de compétitivité entre producteurs nationaux et non nationaux.

-Assurer l’information et la formation efficaces des opérateurs nationaux

sur les normes et les règles du commerce extrarégional

et des échanges mondiaux des produits agricoles et agroalimentaires ;

-Appuyer les organisations paysannes

et les structures décentralisées en charge du développement rural.
A l’en croire, un gestionnaire ne sera jamais un grand leader

s’il veut tout faire par lui-même ou obtenir tout le crédit pour lui-même.

La délégation est importante dans le sens

où elle permet au gestionnaire de miser sur sa réelle valeur ajoutée.

Pour déléguer de manière optimale,

il faut savoir faire confiance à ses collaborateurs,

partager la responsabilité et le crédit.

Etre leader implique souvent de faire face aux difficultés seul

et ce n’est pas donné à tous ! Savoir déléguer et faire confiance aux autres.

Il est important de prendre la meilleure décision possible

mais il est aussi important de la prendre au bon moment.

Prendre la meilleure décision trop tard

c’est tout comme prendre la mauvaise décision !

Lire d’autres article du congo et business


Ashton Shane ILUNGA